• Chevaliers En Composition

LEYLA

Le fondateur de "LEYLA" , Christian Friedrich Ley est issu d'une famille d'entrepreneurs. Le grand-père, Georg Christian Daniel Ley fut le directeur de la compagnie "Adler" qui introduisit le chemin de fer en Allemagne en 1835. Son père, Johannes Peter Ley était grossiste en jouets en Bavière. En 1934, Christian Ley fonda sa propre société de grossiste en jouets. Il commenca également à produire des sujets en composition avec Monsieur Lades qui avait travaillé pour la compagnie "Schlemmer", laquelle distribuait les soldats en composition de la marque "STROHLA". "LEYLA" provient donc des deux premières syllabes réunies de chaque nom ; LEY - LA. L'atelier de fabrication des figurines était situé à Roth près de Nuremberg. Le premier sculpteur de la firme fut Monsieur Reinhard qui travailla de 1934 à 1937 lorsqu'il quitta "LEYLA" et rejoignit la manufacture Georg Schlusser qui fabriquait les soldats en composition "SCHUSSO". Ensuite, Monsieur Franz Seitz fut le sculpteur attitré pendant un court laps de temps. En 1939, ce dernier dut rejoindre la Reicharbeitsdienst puis la Wermacht. L'atelier ne fut pas détruit par les bombardements mais en 1945, les troupes américaines qui s'emparèrent de Nuremberg, détruisirent toutes les figurines, les stocks, les catalogues et les précieux moules. De ce fait, les soldats en composition "LEYLA" produits avant guerre sont rares. La production fut relancée dans la fin des années 40. Un nouveau sculpteur Monsieur Helmut A. Ruckert fut employé et restera jusqu'à la cessation des activités en 1978. Christian Ley mourut en 1953. Son fils, Eberhard et sa fille, Lore prirent sa succession. Ils vendirent la section jouets en gros pour se concentrer sur les figurines et devenir l'un des plus importants fabriquants de figurines, notamment pour la "Black Forest Clock Industry".  A la fin des années 50, "LEYLA" se lanca dans le plastique, mais la gamme ne fut développée qu'avec 47 figurines différentes. En 1966, Eberhard mourut dans un accident de voiture. La mère de Eberhard et Lore essayèrent de résister et d'éviter la fermeture de la société jusqu'à leur mort, respectivement en 1972 et en 1978 qui vit la fin définitive de 44 ans d'existence. Une série sur le Moyen-âge a été réalisée vers la fin des années 40. Elle comporte 5 chevaliers à pied (Nr 2201 à 2205) et deux chevaliers à cheval (Nr2231 et 2232). L'échelle est au 70 mm. (Ref: Articles du magazine "Der Lineol Soldat - Die historische Elastolin-Figur", IV / 1985, I à II / 1986, I à III / 1987 de Ernst Otto Schnug).

Galerie photo en attente de trouver ces pièces très rares.