• Chevaliers De Metal

BRITAIN William

Il ne pouvait y avoir de plus amusante et intéressante présentation du personnage de William Britain que celle proposée par le journal "Tintin" dans les années 60. Les dessins sont de Fred et Lilianne Funcken dont les ouvrages sur le costume et les armes des soldats de tous les temps ont une renommée internationale, quant au scénario, il fut écrit par Yves Duval.

Un bricoleur optimiste :

Comme l'explique la bande-dessinée, après avoir créé des jouets mécaniques, William Britain, le bricoleur de génie, inventa en 1893, le petit soldat en plomb creux (hollow cast). Le système est des plus simples mais il fallait y penser. Après avoir rempli le moule avec du plomb en fusion à ras bord, celui-ci est retourné au dessus du creuset pour être vidé totalement, ne laissant qu'une fine couche collée aux parois du moule. Le plomb ainsi épargné permettait de limiter les coûts de production et de concurrencer à bas prix les imporations allemandes et françaises en plomb plein. Cette invention permettra à la société "William Britains" de dominer le marché du petit soldat pendant plus d'un demi siècle. Après avoir vendu des millions de figurines, la production des plombs creux cessa en 1966. Cependant, la marque existe encore aujourd'hui. Son évolution est passée par différents stades et noms ; "William Britain", "Britains", "Britains Petite" et "W.Britain". En 1984, Dennis Britain n'ayant pas de sucesseur au sein de sa famille revendit l'honorable institution à The Dobson Park group qui changea le nom en 1986 en "Britains Petite". Les figurines en métal réapparurent petit à petit à partir de 1983 pour répondre à la demande des collectionneurs nostalgiques. Après plus de cent ans d'existence, fêté dignement en 1893 par la création du Club des collectionneurs William Britain,www.wbritain.com/collectors-club, la compagnie passa dans les mains de la filiale européenne de" Ertl" en 1997. Cette société américaine spécialisée dans les jouets de la ferme ajouta à son catalogue ceux de la section farm de "Britains". Une deuxième société américaine, "Racing Champions", spécialisée dans les autos miniatures, prit le relai deux ans plus tard et délocalisa la production en Chine. En 2005, le nom "W.Britain" et le département des petits soldats furent acquis par une entreprise familiale américaine, "First Gear" qui amena la stabilité voulue pour relancer une gamme de figurines modernes. En effet, une étude de marché efficace entraîna de nouvelles créations et le développement de séries qui rivalisent à présent avec les autres marques en vogue auprès des passionnés. En 2016, "The Good Soldier LLC", basée en Ohio devint à son tour le propriétaire. Sous les blasons, les différentes étapes de ces 127 années d'existence sont expliquées et illustrées. www.wbritain.com