• Chevaliers De Plastique

JECSAN

Barcelone fut le centre nerveux de la production de petits soldats en Espagne comme Valence l'est de nouveau pour ceux en métal. La marque "Jecsan" fut fondée dans la cité catalane en 1955 par Monsieur Jaime Cuadradas Antôn dont elle porte les initiales. A cette époque, l'autre marque barcelonaise, Reamsa dominait le marché mais Jecsan en devint le leader dans les années 60. Ce succès est dû à la qualité, l'originalité, aux détails des sculptures et à la plus large gamme de séries qu'un fabriquant ait pu proposer, plaçant Jecsan parmi les plus importantes réussites comme Britains, Marx, Starlux ou Elastolin. Pour la création artistique, l'atelier "Marti Castells i Marti" réalisa les sculptures. Monsieur Castells (1873-1937) créa cette petite entreprise familiale produisant des jouets et des marionnettes en bois, la crèche étant le fleuron de la maison. Il existe toujours au monastère Predalbes, une exposition permanente sur la vie de Jésus provenant de cet atelier. Ses fils, Joan et Josep, prirent le relai à l'ére du plastique. Une caratéristique majeure de Jecsan est la mise en oeuvre de décors pour accompagner les figurines à l'image des personnages de crèche que l'on ne peut concevoir sans leur crèche. Maisons du Far West, le fameux train "Jecsan Train Union", véhicules de toutes époques, forts et châteaux, le pont de la rivière Kwaï sont autant d'éléments qui ont été vendus avec les petits soldats dans des boîtes aux dessins très attractifs. Les illustrations extérieures comme intérieures des boîtes ont été dessinées par Rafael Cortiella. Comme de nombreuses autres sociétés, Jecsan ferma ses portes en 1981. Un an plus tard, Francese Puchol avec l'aide de Jaime Cuadradas relanca une production grâce à sa société "Industrias Puchol". Le marché visé était plus celui des collectionneurs ou modélistes que celui des enfants. Dans les années 90, Ric Bracamontès, un américain dont le père espagnol avait immigré aux Etats-Unis, conclut un accord avec Puchol et Gomarsa et fit découvrir outre-atlantique Jecsan, Reamsa ou encore Oliver grâce à une nouvelle production en plastique mono couleur. Monsieur Bracamontès s'est retiré des affaires mais le magasin "ats-toy-soldiers" propose toujours à la vente ces reproductions. (Ref: HERMIDA, Juan, Plastic Toy Figures Made in Spainwww.andreapresspublishing.com, 2013). Les références individuelles ont été ajoutées pour que les collectionneurs puissent lister les figurines mais elles n'existent pas dans les catalogues "Jecsan".