• Chevaliers De Plastique

STORME

En 1963, dix ans après le lancement de la collection Mokarex en France, Monsieur Francis Storme décida pour fêter les 100 ans de sa société de torréfaction de café, établie en à Mouscron en Belgique, de lancer une prestigieuse collection de figurines historiques. Ces figurines publicitaires étaient offertes dans les paquets de café. Ce type de publicité n'était pas nouveau et avait déjà fait ses preuves, en revanche l'ampleur de la collection et les moyens mis en oeuvre pour informer le public n'avaient jamais atteint une telle importance. C'était l'histoire de la Belgique de la préhistoire au couple royal, Baudouin I et Fabiola qui fut envisagé avec 500 personnages répartis en 12 périodes historiques. Un magazine fut édité pour les collectionneurs qui présentait les figurines, expliquait comment les monter et les peindre et donnait nombres d'idées pour créer des dioramas. La qualité était aussi au rendez-vous car c'est le même atelier de gravure que Mokarex qui produisit les pièces. Eugène Lelièpvre sculpta nombres d'entre elles qui, comme leurs équilalentes françaises étaient en plastique dur gris ou blanc à l'échelle 54 mm. Est-ce le projet qui était trop ambitieux ou l'évolution de la modernisation comme en France avec ses sachets sous vide et l'interdiction légale d'un contact entre l'objet publicitaire et les aliments, toujours est-il que ces différents facteurs conjugués stoppèrent l'aventure en 1969. Sur les 500 figurines, seules 116 furent commercialisées, 97 piétons et 16 cavaliers. Par rapport à l'annonce de départ, les figurines parurent dans un ordre dispersé, par exemple la première période ne fut jamais développée, les 6ième, 7ième et 9ième périodes ne furent représentées que par un seul personnage. Le Moyen-âge fut très bien développé avec trois périodes; belgo-franque, féodo-communale et bourguignonne. Pour les publications, 4 Storme Magazines et 14 Storme Clubs furent édités.